Hindouisme

L'hindouisme est connu sous des noms différents : Vedic, Sanatana, Nigama, Varnashram et Aryan Dharma. Cette religion est basée sur 4 livres sacrés ou Véda : Rigveda, Samaveda, Yajurvaveda et Atharvaveda. C’est pour ça que cette religion est appelée Dharma védique, et comme elle est considérée comme très antérieure à l’ère chrétienne, on l’appelle aussi Sanatana Dharma, la religion éternelle. Ce Dharma montre un chemin vers la libération, c'est pourquoi il est appelé Nigama. Il explique aussi qu’il y a quatre Varna, ou castes : Brahmane, Kshatriya, Vaisya, Sudra et quatre ashrama (étapes de la vie) : Brahmacharya (étudiant), Grihastha (maître de maison), Vanaprastha (retraité), et Sannyasi (renonçant). Ce sont différentes facettes du concept de Dharma dans l'hindouisme, qu’on appelle donc aussi Varnashram Dharma. On parle aussi de Dharma arya, ou aryen, car cette religion appartient au peuple arya, dont les Brahmanes disent être les descendants.

L'hindouisme s’est développé en différentes étapes. Dans la première étape, quatre Védas ont été introduits. Ensuite, pour combler le manque de philosophie dans ce culte, les livres sacrés nommés Upanishads ont été créés. Puis furent rédigés les Puranas, récits qui introduisent différentes divinités dans l’hindouisme. Par la multiplication des divinités apparurent différentes ramifications de cette religion. Shiva est présenté comme étant le dieu le plus puissant dans le Shiva Purana, de même pour Vishnu dans le Vishnu Purana. Dans le Shivaïsme, Shiva est un dieu éminent et les adeptes de cette branche vénèrent les différentes manifestations de Shiva. De même, les adeptes du Vishnouisme vénèrent différents avatars de Vishnu. Le Shaktisme est une autre branche de l'hindouisme dans laquelle les adeptes vénèrent différentes manifestations de la déesse Durga ou Shakti.

Le but des adeptes de l'hindouisme est d’atteindre Moksha (la libération parfaite). Il existe quatre moyens mentionnés dans cette religion pour atteindre cet objectif. La première est Gyan Marg, qui signifie « réalisation du Soi ». En comprenant la vraie nature de tous les éléments qui existent dans ce monde et cet univers, nous pouvons comprendre le Soi. La compréhension permet d’atteindre Moksha. Le second est Bhakti Marg, le chemin de la dévotion. Dans cette voie, les dévots abandonnent toute leur vie à l'un des dieux et chantent et l’adorent quotidiennement. Tout leur esprit est concentré dans le dieu, et ils visent ainsi à atteindre Moksha. Le troisième est le yoga, qui désigne l'union entre l'âme individuelle et l'âme universelle. C'est également l'une des voies pour obtenir Moksha. Huit étapes différentes sont suivies dans le yoga pour arriver au but. La dernière voie est le Tantra, la voie de l'ésotérisme. En pratiquant le tantrisme, nous conduisons l'énergie générée dans la partie intérieure du corps à se connecter avec l'âme universelle afin d'acquérir la libération parfaite.

Les hindous sont polythéistes. Ainsi, il est dit que 330 millions de divinités existent dans l'hindouisme. Mais les divinités les plus importantes sont Shiva, Vishnou et Durga. Ils ont leurs différentes manifestations et avatars qui contribuent à augmenter le nombre de dieux et de déesses. Les dieux et déesses liés à la nature, à la création, aux différentes natures humaines, aux obstacles existent également dans cette religion. Il est aussi question de sages, les rishis, qui ont composés les épopées hindoues à des époques variées, ainsi que des textes exposant les connaissances morales, sociales et politiques qui fondent la société hindoue.

De nos jours, différentes sectes comme ISKON, Brahma Kumari, Radhe Radhe, Sai etc. appellent les gens à suivre leur philosophie et leur dogme qui ont été influencés par l'hindouisme, et à vénérer les divinités propres à ces sectes.

L'hindouisme est la plus grande religion de l'Inde, car 966 millions d'Indiens ont été identifiés comme hindous, ce qui représente 80 % de la population totale de l'Inde. Au Népal, selon le rapport du recensement de 2011, 81,3 % de la population totale du pays est hindouiste ce qui fait que l'hindouisme est également la plus grande religion de la République du Népal. Au Bhoutan, près de 23% de la population totale du Royaume provenant d'ethnies népalaises sont hindouistes ce qui fait de l'hindouisme la deuxième religion du Bhoutan. La plupart des sites de pèlerinage hindous sont situés en Inde, à l'exception de Pashupatinath, Muktinath et Janaki, situés au Népal, et du Mont Kailash et du lac Manasarovar qui sont au Tibet.