VISA TOURISTIQUE

Éligibilité

Un visa touristique est accordé à un étranger dont le seul objectif de visite en Inde est de se divertir, de faire du tourisme, de rencontrer des amis ou des parents, de participer à un programme de yoga de courte durée, de suivre un traitement médical de courte durée, y compris un traitement dans le cadre du système médical indien, etc. (Par programme de yoga à court terme, on entend un programme de yoga d'une durée maximale de six mois et ne donnant pas lieu à la délivrance d'un certificat ou d'un diplôme qualifiant, etc.)

Validité

La validité d'un visa de tourisme est précisée ci-dessous :

(i) Le visa de tourisme à entrées multiples peut être accordé pour une période de 10 ans aux ressortissants des États-Unis, du Canada et du Japon, avec une stipulation selon laquelle "le séjour continu au cours de chaque visite ne doit pas dépasser 180 jours et l'enregistrement n'est pas nécessaire".

(ii) En ce qui concerne les ressortissants d'autres pays (à l'exception des ressortissants des 30 pays mentionnés ci-dessous), le visa de tourisme à entrées multiples peut être accordé pour une période de 5 ans par défaut. L'octroi d'un visa de tourisme de 5 ans se fera avec la stipulation suivante : "Le séjour continu pendant chaque visite ne doit pas dépasser 90 jours et l'enregistrement n'est pas nécessaire". Toutefois, dans le cas des ressortissants du Royaume-Uni, le séjour continu au cours de chaque visite ne doit pas dépasser 180 jours.

(iii) En ce qui concerne les ressortissants de 30 pays, c'est-à-dire (1) Iran, (2) Égypte, (3) Libye, (4) Qatar, (5) Irak, (6) Syrie, (7) Soudan, (8) Tunisie, (9) Koweït, (10)Yémen, (11) Algérie, (12)Bahreïn, (13) Turquie, (14) Maroc, (15) Kirghizistan, (16) Turkménistan, (17) République populaire démocratique de Corée (Corée du Nord), (18) Liban, (19) Afghanistan, (20) Arabie Saoudite, (21) Ouganda, (22) Congo, (23) Ethiopie, (24) Nigeria, (25) Belarus, (26) Somalie, (27) Sud Soudan, (28) Kazakhstan, (29) Ouzbékistan et (30) Sri Lanka, la durée du visa sera décidée par les missions/postes indiens concernés pour une durée maximale de 5 ans, avec la stipulation "le séjour continu au cours de chaque visite ne dépassera pas 90 jours et l'enregistrement n'est pas nécessaire".

Conditions d'obtention d'un visa touristique

Le visa touristique n'est pas prorogeable et ne peut être converti en un autre type de visa, sauf dans des cas spécifiques. En ce qui concerne la conversion du visa touristique en d'autres catégories de visa, veuillez consulter les lignes directrices générales relatives au visa indien sur son site web. https://indianvisaonline.gov.in/evisa/

Visites répétées de ressortissants de certains pays

Un délai d'au moins 2 (deux) mois doit être respecté entre deux visites en Inde avec un visa touristique pour les ressortissants d'Afghanistan, de Chine, d'Irak, du Soudan, les étrangers d'origine Pakistanaise et les apatrides. Si un ressortissant étranger appartenant à cette catégorie et qui n'a pas obtenu un visa touristique de 5 ans à la discrétion de la Mission est tenu de se rendre à nouveau en Inde dans un délai de 2 mois après son dernier départ en raison d'une situation d'urgence, ce ressortissant étranger peut se voir accorder un nouveau visa de tourisme. Le demandeur doit fournir un engagement sur les points suivants : (a) le but de sa visite est en raison d'une situation d'urgence ; (b) il n'est pas engagé dans des activités commerciales, ni dans l'emploi ou la poursuite d'études/recherche etc. en Inde.

Visa touristique pour groupe

Les touristes étrangers voyageant en groupes d'au moins quatre membres, sous les auspices d'une agence de voyage reconnue, peuvent obtenir un visa de tourisme de groupe pour le tourisme de groupe en Inde. Le visa touristique de groupe ne sera accordé que sur le mode en ligne dans le cadre de l'IVFRT. Afin de bénéficier de ce type de visa, l'agence de voyage concernée devra obligatoirement remplir les demandes en ligne sur le site www.indianvisaonline.gov.in. La mission ou le poste concerné délivrera le visa touristique de groupe (T-2) après les vérifications nécessaires.

 

La vie quotidienne :

  • En Inde, on utilise le mot Namasté pour saluer les gens. Il s'agit de la salutation la plus courante parmi les autres salutations. Cette salutation est marquée par le geste de placer les deux paumes ensemble et de les lever sous le visage.
  • Les jeunes se prosternent et touchent les pieds des aînés, des parents et des enseignants. À leur tour, les aînés donnent des bénédictions en plaçant leurs mains sur la tête des jeunes. Il s'agit d'un acte de respect.
  • Aarati est la flamme circulée autour d'une divinité ou d'une personne. Il est principalement exécuté lors de l'adoration de Dieu. C'est un acte de dévotion, d'amour ou de bienvenue.
  • En entrant dans une pièce, on doit laisser ses chaussures devant la porte. Il ne faut pas désigner quelqu'un ou des objets sacrés avec l'index, mais avec la paume de la main. Diriger la semelle de sa chaussure vers quelqu'un ou un objet sacré est considéré comme impoli.
  • Le tilak est une marque rituelle de couleur rouge, jaune ou orange ou de poudre de santal placée entre les sourcils : ce qui signifie la bénédiction.
  • Les Indiens utilisent les deux mains ensemble pour donner et recevoir quelque chose. C'est un signe de respect envers celui qui donne ou celui qui reçoit.
  • Traditionnellement, les gens prennent leur repas assis sur le plancher en bois et mangent avec la main droite. Avant de prendre leur repas, ils font une courte prière et déposent un petit morceau de nourriture sur le sol comme symbole d'offrande aux esprits et aux divinités.
  • Dans la culture indienne, on considère qu'il est de bon ton d'arriver avec 15 à 30 minutes de retard après l'heure de l'invitation lorsqu'on est invité.
  • La famille indienne sert toujours l'invité en premier. On ne se sert pas soi-même. Il y a toujours quelques personnes qui font le service, en particulier les dames de la famille servent l’invitée et les autres membres de la famille.
  • Les femmes mariées se couvrent toujours la tête avec leur sari ou leur châle devant les membres les plus âgés de la maison de leur mari.
  • Le bïndi est une marque faite avec de la poudre de vermillon que les femmes portent sur leur front pour montrer qu'elles sont mariées.

La naissance :

Dans les familles indiennes hindoues, différents rites sont accomplis avant et après la naissance d'un bébé :

  • Peu après le mariage d'un couple, une prière appelée Garbhadana (conception) est récitée pour l'accomplissement de ses obligations parentales.
  • Au cours du troisième mois de la grossesse, pour assurer une forte croissance physique du fœtus, on procède à la cérémonie Punsavana (protection du fœtus).
  • Au cours du septième mois de la grossesse, pour satisfaire le désir de la femme enceinte, on pratique la cérémonie de Simantonnayan.
  • Une fois que l'enfant est né, on célèbre le Jatakarma pour accueillir le nouveau venu dans la famille en mettant du miel dans sa bouche et en murmurant le nom de Dieu à l'oreille de l'enfant.
  • Ensuite, le rituel de Namakarana (donner le nom), Karnaveda (percer l'oreille pour les deux sexes), Niskaramana (la première sortie), Annaprasana (donner la première nourriture solide à l'enfant), et Mundan (première coupe de cheveux) est pratiqué continuellement durant quelques mois.
  • Souvent, à l'âge de 11 ou 12 ans pour les garçons, on procède à la cérémonie de l'Upanayana (fil sacré). Les trois brins du fil sacré représentent les trois vœux (respecter le savoir, les parents et la société).

Dans la culture musulmane de l'Inde, différents rituels sont accomplis après la naissance d'un bébé :

  • Dès que possible après la naissance d'un nouveau-né, il est de coutume que le père ou un membre respecté de la communauté locale, murmure l'Adhan dans l'oreille droite du bébé.
  • Avant de nourrir le nouveau-né, un membre respecté de la famille frotte souvent le palais de l'enfant avec une datte molle ou du miel dans l'espoir que certains de ses attributs positifs soient transmis à l'enfant naissant. Cette pratique est connue sous le nom de Tahneek.
  • Le Taweez est un morceau de ficelle noire avec une petite poche contenant une prière, qui est attachée autour du poignet ou du cou du bébé en croyant qu'elle protège le bébé de la mauvaise santé.
  • Dans les quelques semaines qui suivent la naissance, la Khatana (circoncision) n'est pratiquée que pour les garçons, principalement à des fins d'hygiène, de sorte que lorsque l'enfant grandit et commence à offrir des prières, ses vêtements ne risquent pas d'être souillés par de petites quantités d'urine retenues par le prépuce - une considération importante car les vêtements souillés invalident la prière.
  • L'Aqiqah (offrande d'un mouton en sacrifice au nouveau-né en signe de gratitude envers Allah) est effectuée le septième jour de la naissance et la viande est distribuée aux membres de la famille et aux personnes dans le besoin.
  • Le septième jour de la naissance, les cheveux de bébé qui ont poussé dans l'utérus sont rasés et un poids équivalent d'argent est donné à la charité.

 

Le mariage :

L'artisanat indien comprend le travail du métal, du bois, le tissu, les textiles et les étoffes, les bijoux, les objets en terre cuite, la poterie et les objets fabriqués à partir de la canne et du bambou. Certains produits résultant du travail du bois, de la peinture et de la pierre constituent des éléments architecturaux et des objets d'art. Certains des plus élaborés ont été créés sous l’empire moghol aux XVIe et XVIIe siècles.

  1. Travail du bambou et de la canne dans le Nord-Est

Le travail du bambou est l’un des savoir-faire les plus étonnants des ethnies du Nord-Est, et il constitue également une part importante de leur économie. Il faut une extraordinaire habileté pour fabriquer presque tous les objets à partir du bambou et de la canne. De magnifiques pièces d'exposition, des tapis et des articles ménagers ainsi que des meubles étonnants sont fabriqués à partir de ces matériaux.

  1. Banarasi sari

Un sari Banarasi est un sari fabriqué à Varanasi, une ville très ancienne qui est aussi appelée Bénarès. Ces saris sont parmi les plus beaux de l'Inde et sont célèbres pour leur brocart d'or et d'argent ou zari, leur soie fine et leur broderie opulente. Les saris sont faits de soie finement tissée et sont décorés de motifs complexes et, en raison de ces ornements, sont relativement lourds. Les saris Banarasi sont surtout portés par les femmes indiennes lors d'occasions importantes.

 

  1. Bandhani

Le bandhani est aussi l'un des arts les plus célèbres de l'Inde. C’est une méthode de décoration ou d'art textile par nœud et teinture qui est originaire de la partie occidentale du pays du Gujarat, du Rajasthan et de certaines parties du Punjab. Il est populaire dans toute l'Inde et dans le monde entier. Le bandhani sari est également très connu dans le pays. On dit que cette forme d'art date de la civilisation de la vallée de l'Indus, et elle est aussi représentée dans la grotte 1 d'Ajanta. Ces couleurs sont obtenues à partir de teintures naturelles.

  1. Bidriwaré

Originaire du district de Bidar, dans le Karnataka, cette forme d'art s'est développée sous le règne du Sultanat de Bahmani. Le bidriwaré est un spectaculaire travail du métal. Il est fabriqué à partir d'un alliage noirci de zinc et de cuivre avec de fines feuilles d'argent pur. La fabrication se fait en huit étapes. Le bidriwaré est l’un des artisanats indiens les plus célèbres au monde.

 

  1. Jouets Channapatna

Les jouets channapatna sont originaires de l'État du Karnataka. Les jouets sont fabriqués en bois, et c'est un artisanat traditionnel de l'Inde. L'origine en remonte au règne du Tipu Sultan. C'est également l'un des artisanats les plus colorés qui soit. La fabrication du bois comprend les étapes d'approvisionnement, d'assaisonnement, de découpe du bois aux formes souhaitées et d'application des couleurs sur les jouets. Il s'agit sans doute aussi de l'artisanat le plus étonnant de l'Inde.

 

  1. Chameau coupé

Le chameau coupé est unique au Rajasthan. Des motifs sont imprimés sur les chameaux par la caste Rabari à l’occasion des festivals de Pushkar et de Nagaur.

 

 

  1. Kalamkari

Le style srikalahasti du kalamkari est très célèbre en Inde et dans le monde entier. Le kalamkari est un textile de coton peint à la main ou imprimé à la planche. C'est aussi l'un des plus beaux artisanats de l'Inde. Le kalamkari est utilisé dans la confection de saris et d'autres vêtements de tous les jours. L'origine du kalamkari se situe au début de notre ère, où les peintures kalamkari étaient utilisées comme support visuel par les artistes qui allaient de village en village pour raconter des histoires de la mythologie hindoue. Les kalamkari étaient dès cette époque des œuvres d’art à part entière.

 

 

  1. Tapis du Cachemire

Le tapis du Cachemire ou moquette du Cachemire est un artisanat très célèbre en Inde. Il s'agit d'un tapis original et tissé à la main au Cachemire qui nécessite un travail intensif, ce qui le rend célèbre dans le monde entier. Il se compose de motifs floraux et autres. Le tissage de tapis est un savoir-faire qui est traditionnellement transmis de génération en génération par les tisseurs de tapis du Cachemire. Les plus beaux tapis font le bonheur des collectionneurs.

 

  1. Kathputali

Les marionnettes et le théâtre sont restés une forme de divertissement populaire au Rajasthan. Récemment, leur popularité a diminué en raison de l'intérêt accru des communautés rurales pour le cinéma et la télévision. La caste Nat Bhat produit les marionnettes kathputali. Les expressions du visage sont peintes sur une tête en bois de manguier et le corps est recouvert de vêtements décoratifs du Rajasthan. Les ficelles lient les bras et le torse entre eux de façon lâche pour donner de la souplesse aux mouvements. Ces marionnettes représentent généralement des personnages des récits légendaires et mythologiques, et servent à véhiculer un message moral.

  1. Madhubani

Comme les peintures warli, le style madhubani inspire la mode contemporaine et les articles de décoration intérieure, et de nombreuses robes et saris reproduisent des œuvres d'art madhubani. L'art madhubani est originaire de la communauté Mithila vivant au Bihar, en Inde et dans Province Numéro 2, dans le sud-est du Népal. L'art madhubani comprend cinq styles distincts, appelés bharni, katchni, tantrik, godna et kohbar.

 

  1. Pattachitra

Pattachitra est une forme d'art traditionnel de l'Inde, où la plupart des figures mythologiques et religieuses sont dessinées sur un morceau de tissu. Il s’agit surtout de personnages de la mythologie hindoue. Le pattachitra est principalement préparé par les artisans connus sous le nom de Chitrakars dans leurs villages où tous les membres de la famille participent à sa fabrication. Lors de la dernière étape de fabrication, les couleurs vives sont recouvertes d’une couche de laque.

 

  1. Travail du bois

Les États de l'Inde ont une riche tradition de travail du bois. Les régions du Punjab sont célèbres pour leurs magnifiques meubles en bois. Le Cachemire est célèbre pour ses objets en bois de noyer. Les artisans du Chhattisgarh sont spécialisés dans l'artisanat du bois comme les masques, les portes, les cadres de fenêtres et les sculptures. Le Jharkhand est célèbre pour ses jouets en bois qui vont toujours par paire. Les sculptures en bois de Goa sont un mélange esthétique des cultures portugaise et indienne, et les motifs sont principalement des figures florales, animales et humaines.

 

 

  1. Zardozi

Le travail de broderie de zardozi consiste à réaliser des motifs élaborés, en utilisant des fils d'or et d'argent ainsi que des perles et des pierres précieuses cloutées. Les motifs complexes en or sont faits de soie, de velours et même de tissus. C’est un artisanat caractéristique de l'État d'Uttar Pradesh. Au départ, la broderie était réalisée avec des fils d'argent pur et de véritables feuilles d'or. Mais aujourd'hui, les artisans utilisent une combinaison de fil de cuivre plaqué d'or ou d'argent, et de fil de soie. Ce travail de broderie est principalement une spécialité des villes de Lucknow et de Bhopal.

Fêtes Date (Year 2023)
New Year 1 Janvier
Lohri 14 Janvier
Pongal, Uttarayan, Makar Sankranti 15 January
Republic Day, Basanta Panchmi, Saraswoti Puja 26 Janvier
Mahashivratri 18 February
Holika Dahan 7 March
Holi 8 March
Chaitra Navratri, Ugadi, Gudi Padwa 22 March
Cheti Chand 23 March
Ram Navami 30 March
Chaitra Navaratri Parana 31 March
Hanuman Jayanti 6 April
Baisakhi 14 Avril
Akshaya Tritiya 22 April
Jagannath Rath Yatra 20 June
Ashadhi Ekadashi 29 June
Guru Purnima 3 July
Independence Day 15 Août
Hariyali Teej 19August
Nag Panchami 21 August
Onam/ Thiruvonam 29 August
Raksha Bandhan 30 Août
Kajari Teej 2 September
Janmashtami 7 September
Hartalika Teej 18 September
Ganesh Chaturthi 19 September
Anant Chaturdashi 28 September
Sharad Navratri 15 October
Durga Puja Ashtami 22 October
Durga Maha Navami Puja 23 Octobre
Dusshera, Sharad Navratri Parana 24 Octobre
Karva Chauth 1 November
Dhanteras 10 November
Diwali, Narak Chaturdashi 12 November
Govardhan Puja 14 November
Bhai Dhoj 15 November
Chhath Puja 19 November
Christmas 25 Décembre